Ailleurs

24/05/2014 17:00

AilleursRichard Russo / 10-18 / 7.80 €

L'auteur, fils unique, consacre ce livre à sa mère Jean Russo. Ce n'est pas un exercice facile mais il est réussi. Il permet de connaitre le lieu de naissance de sa mère et de lui-même, Gloversville, petite ville de l'Est Américain (Etat de New York), qui connut son heure de gloire dans la ganterie jusqu'au début des années 50.

Sous un nom ou sous un autre cette incarnation de la ville provinciale apparait en toile de fond, comme un  véritable personnage dans tous ses romans : la ville d' Empire Falls  dans "Le déclin de l'empire Whiting" ou la ville de Mohawk  dans le roman éponyme, source évidente de son inspiration. Sa mère est attachante jusque dans ses défauts. Sa volonté acharnée mais jamais vraiment réalisée d'être indépendante, de sortir de son "trou" natal (elle y retombe sans cesse) force le respect. Le lien qu'elle veut exceptionnel avec son fils unique, qu'elle élève seule, sera, on s'en doute pour Richard Russo, à la fois un formidable levier (jusqu'à l'adolescence) puis un poids très lourd à porter sur les épaules. Ces épaules sont solides, et il fait face  avec son épouse (la même depuis 40 ans !) avec bienveillance et amour. Le livre est très émouvant, et bien construit. Ainsi Jean Russo étant déjà en maison de retraite vers la fin du deuxième tiers du livre, je me demandais comment l'auteur  allait finir : post mortem, il revisite, par le truchement de la bibliothèque de sa mère ou le comportement de sa fille, son passé et celui de sa mère.

Jean-Marc