Au revoir là-haut

21/05/2014 18:01

Au revoir là-hautPierre Lemaitre / Lgf / 8,60 €

Un magnifique roman populaire, signé par un maître du polar. Il se déroule du 2 novembre 1918 jusqu'au début des années vingt : c'est une période qui sert rarement de toile de fond aux romans. La force et le charisme des personnages entrainent ce roman. Il y a l'officier, Henri d'Aulnay-Pradelle, le méchant par excellence, par qui tout arrive, à commencer par une offensive qu'il déclenche pour se couvrir de gloire juste avant l'armistice : il n'est que lieutenant ce 2 novembre, il a beaucoup d'ambitions et peu de temps. Il y a les deux soldats, futurs grands blessés et gueules cassées : Albert Maillard, le comptable timide, et Edouard Péricourt, le fils de riche, dessinateur de génie, en rupture avec sa famille. Il y a les autres : le père Péricourt, homme d'affaires que l'on croit sans scrupule, mais qui s'humanise en cours de roman, la fille Madeleine, qui épouse Aulnay-Pradelle : on la croit fade et soumise, elle se révèle forte, Joseph Merlin, le petit fonctionnaire et tant d'autre...


En cette année 1919 les temps sont durs et il faut bien vivre. Le désormais capitaine Pradelle veut s'enrichir vite en vendant des boites de peuplier d'un mètre trente pour des cercueils de chêne d'un mètre quatre-vingt durant les appels d'offre pour les nécropoles des soldats intitulés "Mort pour la France". Edouard et Antoine font de la vente fictive et frauduleuse de monuments aux Morts sur catalogue, et tous se retrouvent au dernier chapitre où chacun est payé selon son dû ! 

Du beau travail, et celui-là, c'est du vrai ! 

Jean-Marc