Qui dira la souffrance d'Aragon ?

07/04/2015 16:41

Qui dira la souffrance d'Aragon ?Gérard Guégan / Stock / 19.50 €

En une semaine de septembre 1952, l’histoire d’amour impossible entre Aragon le grand écrivain, alors membre du comité central du Parti, et Mahé, permanent du Parti et membre du Kominform. Ils se cachent car à l’époque l’homosexualité est considérée comme une déviation bourgeoise. En Union Soviétique c’est synonyme de déportation et de mort. Comment des hommes peuvent-ils  militer et se sacrifier pour une cause qui veut leur mort est un mystère éternel de la psychologie humaine, toujours d’actualité. Sur cette thématique du mensonge et de la schizophrénie sociale, voir le livre « Vivre et mentir à Téhéran » que je viens de chroniquer.
Une plongée étonnante dans ce monde oublié du communisme triomphant.

Jean-Marc