Cher leader

Cher leader

Jang Jin-Sung / Ixelles / 23.90 €

À la fin des années 1990, Jang Jin-Sung a tenu l'un des postes les plus élevés de la machine de propagande de la Corée du Nord et, par son action, il a aidé à resserrer l'emprise du régime sur son peuple. En tant que poète de cour, il a été un artisan zélé du développement du mythe fondateur du pays, responsable de la rédaction de poèmes épiques qui faisaient l'éloge de Kim Jong-il et glorifiait son régime.

Jeune et ambitieux, son travail patriotique lui a assuré une relation privilégiée avec Kim Jong-il qui lui a accordé un statut spécial d'«Admis». Dans un pays ravagé par la famine, cela signifiait des dispositions alimentaires particulières, un passe pour voyager et l'immunité contre toute poursuite. Il était au courant des secrets d'État et des politiques en matière militaire et diplomatique. Ainsi il put observer les mesures dévastatrices prises par l'un des h dévastatrices prises par l'un des ommes les plus puissants et insaisissables du pays

La description de ce monde digne d’Orwell est fascinante et change de ces multiples livres de journalistes (Voir « Les nouilles de Pyongyang » de Coatelem ) qui ne peuvent que raconter ce qu’un visa touriste leur permet de voir. L’ascension de ce jeune homme, déjà fils de cadre, dans les rouages de cette administration est époustouflante, et ce n’est qu’une partie du livre ! La disgrâce puis la fuite de l’auteur à travers la Corée du Nord et la Chine, poursuivi par les services spéciaux est digne d’un roman d’espionnage. Il révèle le sort tragique des dizaines de milliers de Nord-Coréens qui fuient en Chine chaque année et finissent abattus, vendus, traqués.

Un essai à ne pas rater.

Jean-Marc