Journal de la chute

Journal de la chute

Michel Laub / Buchet Chastel / 18 €

Journal intime du narrateur qui à travers trois récits, trois obsessions, trois "chutes" qui s'entremêlent, nous raconte la vie de son grand-père, de son père et la sienne.
Son grand-père est un survivant d'Auschwitz, il se suicidera sans jamais avoir parlé de sa vie dans les camps. Ce silence va obséder son fils qui tentera toute sa vie de comprendre le suicide et le mutisme de son père (peut-être parce que Primo Levi a tout dit dans "Si c'est un homme").
Et la chute du narrateur qui tente de comprendre son addiction à l'alcool en retraçant son enfance, notamment à travers l'histoire de Joao, un camarade de classe, jeune goy victime de brimades dans son école juive.
Le narrateur nous montre dans ce récit comment quelques évènements essentiels peuvent définir une destinée.

Premier roman de cet auteur brésilien à être traduit en français. L'écriture est intéressante, forte et originale : des petits paragraphes comme une succession d'anecdotes dans le style journal intime mais le côté un peu trop obsessionnel de la thématique ("Joao, Auschwitz, mon grand-père, inviabilité de l'expérience humaine en tout temps et en tout lieu"), m'a un peu fait décrocher sur la fin, je l'avoue...

Julie