Laissez parler les pierres

Laissez parler les pierres

David Machado / Editions de L'aube / 13.00 €

Valdemar, fils unique, grandit entre son père féru d’histoire et sa mère reporter. Sa tête est pleine des histoires que lui raconte son grand-père paternel Nicolau Manuel. En fait les histoires de sa vie, sa vie tragique, qui commence vraiment en 1947, la veille de son mariage avec la belle Graça, quand la police politique de Salazar vient l’arrêter, l’accusant d’être un communiste. Pour Manuel, il n’y a plus que des années de tortures, de prisons et de chaines. Couvert de cicatrices, sourd, privé de plusieurs doigts, cet homme n’est pas tendre, et il communique à son petit-fils, sans le vouloir, un sourd désir de vengeance. Une deuxième narration se met en place autour de Valdemar, enfoncé dans ses propres fantasmes morbides par sa petite amie anorexique, Alice.
Pour tout bagage, le grand-père n’a qu’un revolver, soigneusement caché, celui qui doit porter la vengeance contre le traître qui l’a dénoncé, et de plus en a profité pour épouser sa tendre Graça !
Ce « Monte-Christo » sans trésor pourrait-il faire de son petit-fils l’instrument de sa vengeance, 60 ans après les faits, dans le Portugal pacifié des années 2010 ?

Un roman puissant, une écriture ciselée : impressionnant.

Jean-Marc