LaRose

LaRose

Louise Erdrich aux éditions Albin Michel, 512p, 24€
Dakota du Nord, 1999. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d'honorer la tradition de la chasse d’automne. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l'animal continue de courir sous ses yeux, un enfant s'effondre. Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich, avait cinq ans.
 L'auteur explore le poids du passé, de l'héritage culturel, et la notion de justice. Car pour réparer son geste, Landreaux choisira d'observer une ancienne coutume en vertu de laquelle il doit donner LaRose, son plus jeune fils, aux parents en deuil. Une terrible décision dont Louise Erdrich, comme d’habitude, explique par de longs flash-backs, faisant remonter les raisons profondes qui animent les acteurs du roman sur plusieurs générations, mêlant passé et présent. Un beau livre en continuité avec son univers littéraire.