Le dictateur qui ne voulait pas mourir

Le dictateur qui ne voulait pas mourir

Bogdan Teodorescu, éditions Agullo, 186p, 17.50€
De son palais de Bucarest, le dernier dictateur roumain qui règne depuis 50 ans s’apprête à lancer un dernier défi à son peuple et au monde. Ses ingénieurs ont conçu une machine, une porte temporelle,  pour faire revenir un grand homme du passé : il a choisi Michel  le Brave. A travers lui c’est sa propre immortalité qu’il cherche. Mais que fera ce dirigeant qui faisait empaler ses opposants et massacrer ses adversaires au XVIème siècle ? Qui manipulera qui en fin de compte ?  Ce roman est une étonnante dystopie et une réflexion sur le pouvoir. Etonnant et original.