Le syndrome de l'autruche : pourquoi notre cerveau veut ignorer le changement climatique

Le syndrome de l'autruche : pourquoi notre cerveau veut ignorer le changement climatique

George Marshall, Actes Sud, 406p, 24€
    Un essai parmi les plus stimulants que j’ai pu lire sur l’écologie, bien que  ce soit une approche très américaine. George Marshall propose une nouvelle approche à l'une des plus épineuses questions de notre temps : alors que le réchauffement climatique se manifeste par un nombre croissant de signaux, comment se fait-il que nous puissions encore ignorer son impact sur notre planète ? Il montre chapitre après chapitre que nos valeurs, nos opinions, nos préjugés ont leur vie propre. Par le biais d'histoires vécues, Marshall soutient que ce qui nous amène à nier notre responsabilité dans les changements climatiques repose sur la manière dont nos cerveaux sont formatés. Chaque chapitre abordant ce que l’on appelle un biais cognitif, ils peuvent se lire dans le désordre indépendamment les uns des autres, ce qui en rend l’approche très facile.
Jean-Marc