Les Evaporés

Les Evaporés

Thomas B. Reverdy / J'ai Lu / 7.20 €

Au Japon, quand quelqu'un disparaît, on dit qu'il s'évapore, personne ne le recherche, ni la police (ce n'est pas un délit), ni la famille (c'est une honte impardonnable). Disparaître, c'est ce que décide M. Kaze, banquier de son état, sans donner d'explication. Sa femme en larmes téléphone à sa fille qui vit en Californie depuis 10 ans. Elle accourt, accompagnée par un ancien petit ami Richard B, poète et détective privé raté. Les histoires et l'enquête suivent leurs cours, le genre n'est pas celui du policier mais plutôt d'un voyage romanesque sur le Japon moderne. Il y a de beaux passages : rêve sur le Kyoto médiéval, liste des raisons de disparaître (les livres sur les listes sont à la mode), description de la plaine de Fukushima après l'accident... On se laisse prendre et étonner par l'intrigue pleine de rebondissements et les personnages. La chute finale est bien vue. Un bon moment de lecture en perspective.

Jean-Marc

Avis un peu plus mitigé pour ma part. Un bon moment de lecture mais je regrette que les petites histoires annexes sur le Japon d'aujourd'hui fassent finalement passer l'histoire principale, celle de l'évaporé, au second plan. L'histoire est intéressante mais pour ma part pas assez "creusée", c'est un thème que je ne connaissais pas et j'aurais aimé en savoir plus.
De plus, ce livre est soi-disant un hommage à l'auteur Richard Brautigan (que j'aime beaucoup) mais à part des citations constantes d'un de ses livres je n'y ai pas retrouvé l'ambiance de ses romans...

Julie