Les prépondérants

Les prépondérants

Hédi Kaddour / Gallimard / 21 €

"Elle lisait plus de livres en arabe qu'en français."

Au printemps 1922, des Américains d’Hollywood viennent tourner un film à Nahbès (ville imaginaire), une petite ville du Maghreb. Un livre sur le choc de la modernité, les frictions qu’elle suscite entre notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes. Comment choisir son mari pour une femme ou son gouvernement pour un peuple, quelle éducation : choisir, arabe, française où américaine, telles seront les thématiques du roman.
Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier et d’autres se trouvent alors pris dans un tourbillon multiculturel à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Entre le Maghreb, la Californie, Paris ou Berlin, les hommes et les pays commencent à se déchirer, s’adapter ou se révolter.
 Les Prépondérants (nom du club des colons locaux, tout un programme !) est un des bons romans de la rentrée 2015.

Jean-Marc