L'hirondelle avant l'orage

L'hirondelle avant l'orage

Robert Littell / Points / 7.80 €

Une courte période de la vie du poète russe Ossip Mandelstam (1934).
Dans la Russie stalinienne, le poète, ses proches (Akhmatova, Pasternak) et d'autres contemporains (Vlasik, le garde du corps de Staline, Shotman un sportif aujourd'hui oublié) racontent le drame qui se joue. Tous ces personnages historiques sont décrits par un bref rappel biographique au début du livre. Ils entrent en scène à tour de rôle comme dans une pièce de théâtre. Chaque chapitre est écrit par l'un des personnages, formidable kaléidoscope où la tragédie se déroule.
Bref rappel pour Ossip Mandelstam : considéré comme un des plus grands poètes russe de son temps il arrête d'écrire en 1925 face à la stalinisation de la société. Il est bien sûr écarté de toutes les instances officielles mais ses écrits sont trop célèbres - et appréciés de Staline lui-même - pour être inquiété.
En 1934 pris d'une folle inspiration destructrice il reprend la plume- Là est le coeur du roman, devant Pasternak médusé il choisit le pouvoir des mots contre l'autocratie et le choix de la mort pour rester sain d'esprit- il fait circuler des poèmes contre Staline. Arrêté, torturé, humilié, jugé, il sera déporté et mourra de faim et de froid dans la Kolyma en 1938.
Son corps sera jeté dans une fosse commune.

Jean-Marc

Robert Littell / Points / 7.70 €

Une courte période de la vie du poète russe Ossip Mandelstam (1934).

Dans la Russie stalinienne, le poète, ses proches (Akhmatova, Pasternak) et d'autres contemporains (Vlasik, le garde du corps de Staline, Shotman un sportif aujourd'hui oublié) racontent le drame qui se joue. Tous ces personnages historiques sont décrits par un bref rappel biographique au début du livre. Ils entrent en scène à tour de rôle comme dans une pièce de théâtre. Chaque chapitre est écrit par l'un des personnages, formidable kaléidoscope où la tragédie se déroule. 
Bref rappel pour Ossip Mandelstam : considéré comme un des plus grands poètes russe de son temps il arrête d'écrire en 1925 face à la stalinisation de la société. Il est bien sûr écarté de toutes les instances officielles mais ses écrits sont trop célèbres - et appréciés de Staline lui-même - pour être inquiété.
En 1934 pris d'une folle inspiration destructrice il reprend la plume- Là est le coeur du roman, devant Pasternak médusé il choisit le pouvoir des mots contre l'autocratie et le choix de la mort pour rester sain d'esprit- il fait circuler des poèmes contre Staline. Arrêté, torturé, humilié, jugé, il sera déporté et mourra de faim et de froid dans la Kolyma en 1938.
Son corps sera jeté dans une fosse commune.

Jean-Marc

En savoir plus : http://www.mot-a-mot.fr/news/lhirondelle-avant-lorage/