Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés

Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés

Jami Attenberg / Les Escales / 21.90 € - à paraître en poche août 2017

"Hier soir, Fannie s'est pointée au cinéma avec un de ses copains de la haute. Elle m'a d'abord tendu une bouteille de bière, puis elle m'a présenté le type."

Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l’on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition – vont bon train. Mazie aime la vie, et ne se fait jamais prier pour quitter sa « cage » et faire la fête, notamment avec son amant « le capitaine ».
Avec l’arrivée de la Grande Dépression, les sans-abri affluent dans le quartier et la vie de Mazie bascule. Elle aide sans relâche les plus démunis et décide d’ouvrir les portes du Venice à ceux qui ont tout perdu. Surnommée « la reine du Bowery », elle devient alors une personnalité incontournable de New York.

Mon avis : A travers des "Extraits de l'autobiographie inédite de Mazie Philips-Gordon" ainsi que du journal intime de cette dernière, l'auteur nous plonge dans la vie de tout un quartier et surtout des trois soeurs Philips de 1907 à 1939. Les personnages extrêmement touchants et l'ambiance de ce roman polyphonique, en font pour ma part, mon premier coup de coeur de cette rentrée littéraire !

Julie