Robert Mitchum ne revient pas

Robert Mitchum ne revient pas

Jean Hatzfeld / Folio / 7.20 €

Jean Hatzfeld sort des marais Rwandais pour raconter la guerre de Bosnie. Il était lui-même journaliste à Sarajevo en 1992.
La guerre civile sépare deux membres de l'équipe olympique de tir de Yougoslavie. Elle est serbe et s'appelle Marija, il est bosniaque et s'appelle Vahidin, et bien sûr ils sont amants et prêts à partir pour les jeux de Barcelone. Quand les premiers obus tombent sur Sarajevo, ils sont séparés. Quand la pression des groupes ethniques monte ils doivent choisir, ou plutôt, ils ne peuvent rien choisir car, dans le groupe d'en face ils seraient tués comme ennemi, dans leur propre camp comme traitre. C'est ce qui arrive à tous ceux qui ont pensé que leur position morale leur épargnerait cette tragédie : en quelques mois, tous les serbes restés à Sarajevo (ils y sont nés ! parfois leurs parents, ou mariés à des bosniaques ! ou que sais-je encore !) sont abattus. De même, comme chacun sait, tous les bosniaques du côté serbe : hommes, femmes, enfants.
Il n'y aura pas de jeux olympiques de Barcelone pour la Yougoslavie !

PS : Robert Mitchum c'est le nom de leur chien, et chacun comprend que quand il ne revient pas, c'est que la mort est là !

Jean-Marc