Un certain M. Piekielny

Un certain M. Piekielny

François-Henri Désérable / Gallimard / 19.50 € - à paraître 17 août

"Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny..."
Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s’en est toujours acquitté : "Des estrades de l’ONU à l’Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l’Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n’ai jamais manqué de mentionner l’existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l’aube, son autobiographie romancée.
Un jour de mai, des hasards m’ont jeté devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka. J’ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d’un certain "M. Piekielny."

Mon avis : Un bon moment de lecture mais un peu trop embrouillé à mon goût... Ce roman est à la fois une autobiographie de F-H Désérable, qui fait un parrallèle avec "La Promesse de l'aube", mais aussi une biographie de Roman Gary et une toute petite enquête sur M. Piekielny. Passant de l'un à l'autre, pas forcément en gardant un ordre chronologique, supposant des choses mais inventant son contraire 2 lignes après, je me suis parfois lassée de cette écriture. Connaissant simplement quelques faits de la vie de Romain Gary mais n'ayant pas lu "La promesse de l'aube" (mais je vais y remédier immédiatement !) cela m'a peut-être mise à l'écart de quelques subtilités.

Julie